Accueil / Environnement /

Comment l’Etat va encourager la cyclo-logistique

, par Stratégies Logistique

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, était hier à Marseille pour présenter le plan national de développement de la cyclo-logistique dans le cadre de l’instauration des zones à faibles émissions (ZFE). Au total, 12 millions d’euros de Certificats d’économie d’énergie (CEE) lui seront consacrés.

Un an après le lancement du plan de vélo, le gouvernement souhaite encourager la cyclo-logistique afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) issues du transport de marchandises. Un plan national met donc en place des incitations économiques pour les professionnels du secteur.

Financé par les certificats d’économie d’énergie (CEE), le dispositif ColisActiv permet de soutenir les acteurs de la livraison par vélo cargo. Aujourd’hui testé dans quatre villes grâce à une aide financière sur trois ans, cette aide financière sera étendue dès juin prochain, à toutes villes ayant mis en place une ZFE, ou qui en créent une en 2021, sous réserve d’apporter un cofinancement.

Ce coup de pouce Colis Activ représente jusqu’à deux euros par colis pour les 500.000 premiers la première année, jusqu’à 1.30 € pour 1.5 million de colis la deuxième année, et 0.6 € pour 3 millions de colis la troisième année.

Aide à l’achat de vélo-cargos

Courant 2021, une aide à l’achat de vélos cargos, avec ou sans assistance électrique, sera mise en place pour les professionnels. Elle dépendra du vote favorable du projet de loi Climat & Résilience : les modalités d’accès doivent donc encore être précisées. En tout cas, la prime à la conversion est étendue aux entreprises souhaitant remplacer un vieux véhicule par un vélo à assistance électrique.

En parallèle, le programme CEE Ma cycloentreprise facilitera la création de microentreprises dans le champ de l’économie sociale et solidaire, tout en favorisant l’emploi éthique et local. Jusque fin d’année, le programme CEE V-logistique offrira la possibilité aux professionnels de tester ce mode de transport par le prêt de vélos cargos à assistance électrique.

Clauses de marchés publics

Le plan national pour les achats durables (PNAD) prévoit que le transport et la logistique deviennent les secteurs prioritaires à appliquer des clauses « cyclogistiques » dans les marchés publics.

Bien évidemment, le développement des pistes cyclables, places de livraisons dédiées et locaux spécifiques devra se faire en accord avec les collectivités locales. Dans le cadre du 4e Programme des investissements d’avenir (Pia4), des crédits seront dédiés à la logistique 4.0, via un appel à projets ciblant spécifiquement la création d’applications dédiées à la circulation pour la cyclologistique (optimisation des itinéraires et des chargements, disponibilité des places de livraison, largeur des pistes cyclables, passages impraticables en vélo cargo, etc.)

À Paris, si le transport de marchandises ne représente que 15 à 20 % du trafic, il génère 45 % des particules fines émises. Un vélo cargo triporteur, possédant une caisse de 1.500 litres, émet, lui, 85 % de CO² en moins qu’un véhicule thermique de la même capacité.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 189 - juin / juillet 2021

Stratégies Logistique n°189 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.